Vini-yoga.net

École Traditionnelle de Yoga, Anouk Thibault

Vini-yoga.net header image 2

Qui sont Purusha et Prkrtti ?

mai 21st, 2012 · No Comments

L’univers est formé de plusieurs éléments différents et il existe un texte sacré, antérieur aux aphorismes de Patanjali, qui en fait la description détaillée. Il s’agit du Sâmkhya Kârikâ. C’est dans cet ouvrage que l’on retrouve en grande partie les fondements du yoga. Ainsi, je vais commencer ici à exposer ce que sont le Purusha et la Prkrtti, en me basant sur mes réflexions personnelles et sur l’enseignement de mes guides.

 

Le Purusha est l’être, le Soi, l’âme. Il existe, il est conscience, et dans sa plénitude, il est le bonheur parfait. Il est, par sa nature, très proche de l’état Satva (état de la matière qui représente la perfection), qui signifie, vrai, authentique, intelligent. On appelle souvent le Purusha, le témoin. Le Purusha est le témoin, qui réside en la personne et qui regarde le monde à travers ses yeux.

 

La Prkrtti c’est la matière. Lorsqu’elle est non manifestée, elle est faite de parties égales de Satva (perfection), rajas (lumière) et tamas (obscurité). Seule, la matière ne peut se manifester. Elle a le potentiel de révéler chacun des trois états et cela se produit quand elle rencontre Purusha. La nature, matière, non manifestée, évoque la pureté de l’être. Lorsque le Purusha et la Prkrtti sont unis, il se produit alors un grand bouleversement. C’est le grand principe.

 

Par exemple, Purusha et Prkrti sont le spermatozoïde et l’ovule. Lorsqu’ils sont séparés il ne se produit rien dans l’univers, tout est figé. Lorsqu’ils se rencontrent il se produit quelque chose. À partir de cette fertilisation, apparaît le potentiel de créer un être. Au début, la cellule se met à se diviser, à se transformer, à croître. Elle renferme ce potentiel qui s’appelle, dans le Sâmkhya, le grand principe et que j’appelle, l’évolution. Le grand principe n’existe pas sans l’évolution. Le produit de cette évolution n’est pas encore manifesté puisqu’il est en devenir. On ne sait pas si c’est un garçon ou une fille. On ne sait pas si le bébé sera gros ou petit, en bonne santé ou pas. Mais on sait, à ce stade, qu’il y a quelque chose en cours. Et lorsque le bébé est prêt à naître, ou même avant, probablement, on peut l’identifier parce qu’il est enfin manifesté. C’est un garçon. C’est une fille. Et cette identification, c’est l’égo, mais l’égo qui joue son rôle. L’égo qui sert à l’identification du monde et des choses.

Classé: Fondement du yoga

0 responses so far ↓

  • Il n'y a aucun commentaire encore...remplire le formulaire pour ajouter vos commentaires

You must log in to post a comment.

Si vous pensez que cette page est utile ,utiliser ce formulaire pour envoyer à un ami.
Friend Email
Enter your message